Si le savoir-faire est important dans le recrutement d’un collaborateur, le savoir-être peut faire la différence. Un rapport du Forum Économique Mondial, révèle les compétences dites essentielles en 2020 pour les recruteurs. A l’ère de la digitalisation et de la robotisation, la bataille pour les compétences humaines ou « soft skills » est l’un des grands défis de la formation professionnelle à travers le monde. Un défi que peut relever l’improvisation théâtrale appliquée.

Au sein de Mokka, nous considérons toute organisation, avant tout comme un réseau d’interactions professionnelles, sociales… dans lesquelles l’humain reste l’acteur central. Ces interactions peuvent motiver, inspirer, avoir un effet négatif ou positif sur l’action des individus la constituant.

Vos employés, vos équipes, vos dirigeants sont les principaux moteurs de votre organisation, pour assurer le succès de votre entreprise. Notre expérience nous montre également que les compétences techniques ne suffisent pas pour permettre à des individus d’exprimer pleinement leur potentiel. Le moteur du succès passe par un environnement et le développement de compétences comportementales, humaines ou soft skills. Ces compétences permettent d’améliorer la confiance, la communication, l’engagement et la résilience des équipes… Intégrée à votre culture d’entreprise, elles permettent de créer le socle pour un développement personnel et professionnel durable.

Ces compétences sont d’autant plus importantes qu’elles ne peuvent être déléguées à des machines contrairement à beaucoup de compétences techniques. Elles sont devenues centrales dans la recherche des recruteurs (Nous vous renvoyons au classement du World Economic Forum des soft skills à posséder en 2020) pour constituer des organisations vertueuses.

Nous retrouvons dans cette liste un certain nombre de compétences développées par le théâtre et l’improvisation théâtrale : La pensée critique, la créativité, le sens du collectif et l’esprit d’équipe, l’intelligence émotionnelle, le jugement et la prise de décision, le sens du service, le sens de la négociation, la souplesse cognitive… Ceci est confirmé par des études universitaires, de plus en plus nombreuses, qui montrent l’impact de l’improvisation théâtrale sur la sociabilisation des enfants, adolescents ou adultes. Participant ainsi à une meilleure intégration sociétale et professionnelle.

Chaque jour, chaque workshop ou formation nous confirme combien l’outil « Improvisation théâtrale appliquée » permet de développer entre autres : confiance, capacités de communication, créativité et leadership…

La confiance

Avoir confiance dans le projet proposé, confiance en l’autre et en soi sont des éléments essentiels pour constituer une équipe, une organisation. L’improvisation théâtrale appliquée permet d’agir sur ces 3 leviers en instaurant un cadre bienveillant dans lequel les individus sont libérés d’une pression trop négative, se sentent soutenus par le reste de l’équipe, les aidant ainsi à conserver intact leur capital confiance. Les aidant aussi à exprimer pleinement leur potentiel.

Deux notions nous permettent de mettre en lumière cela : La première concerne le principe du « Un pour tous et tous pour un » ou principe de solidarité. La seconde est largement développée en improvisation, le « Oui et… », c’est à dire l’acceptation de la proposition de l’autre tout en rebondissant sur celle-ci.

La communication

L’improvisation théâtrale est une des meilleures écoles de communication. Savoir prendre la parole, savoir construire un discours, avoir la posture adéquate, savoir transmettre ce discours et être à l’écoute de son collègue ou de son auditoire… autant de composantes de la communication verbale et non verbales qui appliquées à une organisation professionnelle, peuvent améliorer les interactions humaines.

A l’heure du « Pitch », du « Story Telling », de la réunionite aïgue,… l’efficacité en matière de communication humaine devient importante. Négligée, elle peut être source de mécontentements, de conflits dans notre organisation.

L’intelligence émotionnelle

Associées aux compétences précitées, l’intelligence émotionnelle permet le développement de la conscience de soi, la maîtrise de soi, la motivation, l’empathie et la maîtrise des relations humaines. Plus concrètement, par la connaissance de soi et de ses capacités, savoir transmettre un message tout en maîtrisant ses émotions. C’est un grand facteur de réussite, tant sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Les exercices d’improvisation théâtrale appliquée permettent d’identifier à la foi ses émotions, états et de mieux les partager, les communiquer. C’est une compétence importante en matière de management et de gestion d’équipe. Elle permet de se connaitre pour mieux connaître l’autre et réagir ou communiquer dans des situations complexe, avec une forte pression.

La Gestion des équipes & esprit d’équipe

D’un côté, savoir créer les conditions d’une interaction constructive, transmettre ses idées et sa vision de manière efficace, savoir déléguer ou créer de la polyvalence sont quelques-unes des préoccupations des manager. De l’autre, être pleinement intégré à une équipe, nouer des liens de collaboration en bonne intelligence dans le but d’atteindre à la fois des objectifs communs et un épanouissement personnel, préoccupe une très large majorité de collaborateurs.

Une troupe d’improvisation, comme une équipe au sein d’une organisation professionnelle, regroupe des compétences et des personnalités différentes, mais toutes portées par un objectif commun. Les uns par la production d’une scène, d’un spectacle, les autres par le développement de l’entreprise, d’un produit ou service… Savoir ce que je peux apporter à l’autre et ce que l’autre peut m’apporter dans la réaliser de notre objectif commun. Prendre conscience et être responsabilisé au sein d’un collectif dans la réalisation de cet objectif sont autant de compétences que l’improvisation appliquée nous permet de développer.

Le Leadership

Si cette compétence n’est plus en soi, dans le top 10 des soft skills les plus recherchés par les recruteurs, elle est en réalité subdivisée en plusieurs compétences humaines. Dans les organisations professionnelles, cette capacité regroupe les compétences de Gestion d’équipe, de communication, de coordination, de jugement, de prise de décision…

Développer son leadership n’est pas, selon nous, contradictoire avec les mutations des organisations professionnelles. Nous entendons par là, les différentes expérimentations d’entreprises libérées, d’holacratie, de slow management. Mais aussi de l’émergence de nouvelles générations de collaborateurs recherchant à la fois plus de sens à leur travail, plus d’autonomie et de reconnaissance.

Notre pratique de l’improvisation théâtrale montre que le leadership se travail, se développe et se partage. Il est une composante essentielle dans la réussite de votre projet organisationnel. Sur scène, le leader d’une improvisation est tourant. Le leader est désigné par les membres du groupe à chaque scène jouée en fonction de la situation à mettre en place, de l’interaction à créer, du personnage à jouer…  Le leader n’est pas nécessairement le personnage principal. Ils peuvent être deux à mener le groupe. Tout ceci se nécessite bien évidement de la pratique, une connaissance mutuelle et de la coordination.

La créativité et souplesse cognitive

Nous vivons une période de grandes mutations économiques et où la créativité et la souplesse cognitive sont des compétences recherchées mais pas toujours développées par le système éducatif. A l’heure de la digitalisation, du développement de l’intelligence artificielle, les entreprises sont à la recherche d’individus capables d’innover et disposant de capacités de réflexion face aux problèmes posés et d’adaptation.

Si l’innovation est le moteur de l’économie, il l’est aussi en improvisation. L’improvisateur cherche toujours à innover, créer, surprendre. Il se met en posture d’acceptation et d’adaptation constante à l’autre. L’improvisation théâtrale appliquée permet de comprendre que la créativité et la résilience ne se décrètent pas mais nécessitent la mise en place un contexte basé sur la confiance, la communication, la gestion d’équipe et le leadership dont nous avons parlé plus haut. Elle peut par-contre aider à mettre en place une culture d’entreprise basée sur la créativité, l’innovation et la co-construction.

Comme les compétences techniques, les compétences humaines peuvent et doivent se développer tout au long de la carrière d’un collaborateur par de la formation continue. Car si les premières vont pouvoir déterminer s’il peut réaliser ou non une fonction. Les secondes vont déterminer l’impact qu’il aura sur votre organisation, son développement personnel et celui de votre entreprise.

Allez plus loin sur l’impact de l’improvisation appliquée :

Auteur

Abdelilah Chaoui