Théâtre dans, pour, par, sur l’entreprise ? La pratique du théâtre dans les organisations professionnelles n’est pas nouvelle. « Oui mais… », ou comme nous avons l’habitude de le dire en improvisation « oui et…. Alors… » il faut se poser la question autrement : Le théâtre et surtout l’improvisation théâtrale en entreprise, pourquoi faire ? Que peuvent-ils apporter de nouveau ?

J’entends les plus sceptiques mettre en avant les aspects ludiques du théâtre et de l’improvisation.
Oui, il y en a encore… : « Ce n’est pas sérieux, le loisir n’a pas sa place dans l’entreprise… », « C’est en opposition totale avec les valeurs et le sérieux que demande une organisation professionnelle… », et il faut également citer l’image que certains ont des intermittents, oubliant qu’un certain nombre d’entre eux sont issus de grandes écoles et/ou on eu un beau parcourt professionnel.

D’autres plus mesurés vont parler de pratiques que l’on impose aux collaborateurs contre leur gré. Collaborateurs qui n’ont pas vocation à être acteurs de leur propre métier, mais de simples exécutant d’une doxa managériale décidée en haut lieu… Bla, bla, bla… Bla, bla, bla…

// Très petit rappel historique…

Le théâtre, depuis l’antiquité et la tragédie grecque, a une dimension morale et surtout sociale. « À tous les niveaux de la vie sociale, la cérémonie ou le spectacle constitue l’expérience collective et lui donne un sens en orientant les émotions ou les sentiments des groupes et des individus ». nous rappelle Jean Duvignaud (sociologue et dramaturge).

aydo_man_sad

Donc pendant longtemps, le théâtre dans, pour, par et sur l’entreprise à eu vocation à simplement faire vivre les sentiments des membres des organisations professionnelles. C’est pour cela entre autre que depuis autant de temps, le théâtre comme vecteur de communication interne, de communication organisationnelle, s’est développé sous la forme d’animations événementielles, pour surprendre, dynamiser ou divertir lors d’événements d’entreprises.

Depuis la fin des années 1980, cette pratique a eu une première évolution en étant utilisée dans de véritables stratégies managériales : Les pratiques théâtrales sont alors des outils à destination de la communication, des directions et de la formation. Elles ont vocation à valoriser, à sensibiliser, à prévenir, à motiver…. Cela se résume essentiellement à mettre en spectacle le travail et le quotidien de l’organisation. Autrement dit, à mettre en scène de façon « ludico-comique » et parodiques les problématiques, les tensions et les conflits au sein de la structure commanditaire.

Oui, un usage « Ludico-comique »… Et cela peut froler le drame lorsque ces prestations ne sont pas effectuées dans les conditions adéquates : Interventions bouche-trou, mauvaises conditions techniques, auditoire complètement desintéressé…

// Et pourtant il y a tant de choses à faire…

aydo_outtheboxLe théâtre et l’improvisation ont avant tout des valeurs et des enseignements dont peuvent profiter les cultures d’entreprise. Et les salariés l’ont déjà compris. On ne compte plus les personnes qui viennent chaque année dans les cours d’improvisation pour simplement, dans un premier temps, travailler la confiance en soi, la présence face au public… Se libérer et se retrouver.

Et puis elles découvrent ensuite la force de la création collective, la co-réalisation : imaginer ensemble, créer ensemble. Jouer sans dialogue préalablement rédigé et se comprendre tout de même. Elles se découvrent des capacités d’adaptation car il faut en permanence réagir, répondre aux idées des autres et rebondir dessus dans une atmosphère respectueuse. Elles se découvrent des capacités à organiser, exprimer leurs idées au sein d’un groupe qu’elles connaissent mais également lors des matchs d’improvisation théâtrale, avec un groupe qu’elles ne connaissent pas nécessairement. Imaginez l’ensemble de ces compétences qui deviendraient des facultés professionnelles. Ne seraient-elles pas un avantage dans un monde du travail en mutation.

D’ici 2020, 50% de vos collaborateurs seront issus de la génération Y. Oui, la fameuse génération « Why ? ». Celle qui recherche plus un management de collaboration, un mentoring, celle qui aime partager mais aussi recevoir du savoir. Celle là-même hyper-connectée qui rend très fine la frontière entre le travail et la vie privée. D’où sa soif de valeurs, de respect de l’être-humain et de cadre de travail agréable.

Donner du sens, donner de la confiance en soi, co-réaliser, accompagner, inverser le sens de prise de décision, … Autant d’outils que le théâtre et l’improvisation théâtrale peuvent mettre à la disposition des managers et des organisations. Un levier supplémentaire pour accroître ou mettre en valeur les compétences de vos collaborateurs. Et surtout des outils pour développer une culture d’entreprise basée sur l’intelligence collective.

aydo_collectifAvec le théâtre et l’improvisation théâtrale « dans, pour, par et sur l’entreprise », l’objectif ne doit pas être de former des salariés comédiens, de les divertir comme des spectateurs de leur propre réalité. Mais bel et bien de donner des moyens aux managers pour permettre à leurs collaborateurs de devenir des acteurs dans leur travail, dans leur entreprise. De développer leur sens des responsabilités, de la solidarité et de la cohésion et de libérer leur créativité.

 

Auteur

Abdelilah Chaoui